Menu
Lifestyle / Santé mentale

Ces 5 choses à ne plus dire à un proche dépressif !

Helloooo,

Cet article vient en complément de mon post le plus lu et relayé depuis la création de ce blog. Il s’agit de celui où je traite des stigmas de la dépression dans nos communautés afro-descendantes et de la nécessité d’enfin la reconnaître comme maladie à part entière. Tu peux le retrouver juste ici.  

Je suis super contente des retombées de cet article. Comme je le dis toujours, la vocation première de ce blog est d’être un espace d’expression où tous les sujets sont abordés sans tabou ni langue de bois. Si à mon humble niveau, je peux contribuer à faire évoluer les mentalités sur la santé mentale, m’en voilà ravie.

Pour vous permettre d’être de meilleurs alliés pour vos proches dépressifs, je vais donc énoncer ci-dessous les 5 choses qu’il faut arrêter de dire dès maintenant !

#1 « Tu fais l’intéressant »

Cette remarque me fait toujours lever les yeux au ciel ! Non une personne dépressive n’est pas juste à la recherche d’attention ni ne fait des caprices. Comme je l’ai dit, il s’agit d’un état où tu deviens littéralement ton pire ennemi. Avec tout ce que votre proche traverse au quotidien, lui dire que sa souffrance n’est pas légitime et qu’il est juste malpoli n’aide pas du tout ! Merci donc d’éviter tous les : 

  • Il t’arrive rien, tu es juste malpoli
  • Danga reew rek, dara daloula
  • Je suis sûr que tu fais semblant
  • Tu es juste paresseuse !

Vous n’avez aucune idée de ce qui se passe dans sa tête ni de ses émotions pour les invalider de la sorte.

Cultivez votre empathie et soyez compatissant, comme vous le feriez avec une personne souffrant d’un cancer ou de toute autre maladie avec des symptômes « visibles ».

#2 « Tu es fou ! »

Encore une perception de la maladie mentale qui me révolte. Une personne d’origine africaine qui souffre de dépression, anxiété ou autre, aura énormément de mal à l’admettre/ en parler pour une raison très simple : dans nos communautés africaines TOUTES les maladies mentales qui existent sont rassemblées sous un seul terme : la folie (doff en wolof) !

Pourtant, sauf erreur de ma part, la folie n’est à l’heure actuelle le diagnostic d’aucun trouble mental (si des psychiatres passent par là, merci de valider cela en commentaire). Des termes existent : bipolarité, schizophrénie, trouble stress post-traumatique, dépression… Merci de bien vouloir les utiliser !

Nos communautés ont souvent cette image très négative des « fous » qui sont ces individus souvent considérés comme violents, qui marchent vêtus de haillons ou nus, en parlant tout seul. Lorsque je vois la manière dont le cinéma africain s’est développée ces dernières années et qu’au lieu d’utiliser leurs œuvres pour sensibiliser, les sociétés de production jouent encore la carte de la caricature « du fou nu, sale et agressif ». Franchement, ça me désole ! 

Personnellement, je pense que le nombre très important de personnes souffrant de troubles mentaux, présentes dans nos rues, devrait alerter sur le fait qu’il y a un réel problème au niveau de la santé mentale en Afrique.

Je pense qu’au lieu de dire :

  • Il a trop fumé, ça l’a rendu fou. C’est son problème !
  • On va aller voir un marabout, c’est ma co-épouse qui t’a ensorcelé !
  • Regarde-le parler tout seul ! Il est complètement fou !
  • Da nga niémé doff doflou !

Et j’en passe ! Il vaudrait mieux être présent et motiver son proche à se faire aider, dés les premiers signes de trouble pour une meilleure prise en charge de la maladie.

#3 « Il y a pire dans la vie »

Je ne comprends pas cette facilité que certains ont à toujours vouloir avoir un avis (non sollicité) sur tout et comparer les peines. Quand un proche s’ouvre à vous concernant sa dépression, je vous en prie bouclez-là ! Mordez-vous la langue même s’il le faut ! Mais évitez à tout prix les :

  • Avec tout ce que tu possèdes, tu oses te plaindre
  • Toi, tu souffres ? il y a des gens qui meurent de faim
  • Da nga niakk yeurmandé
  • On en reparlera quand tu auras une vrai maladie

Vous n’êtes pas à sa place et ne savez pas ce qu’elle traverse au quotidien. Vous savez ce que c’est une crise d’angoisse ? Le fait de ne pouvoir rien faire, pas même manger ou se laver, pendant PLUSIEURS JOURS parfois ? Les pensées noires voire suicidaires ?

Sachez qu’en plus d’être subjective, la souffrance est relative. Dire ce genre de choses fait plus de dégâts, en rajoutant une couche de culpabilité aux problèmes d’une personne dépressive.

#4 « Tu ne nous considères pas »

Les troubles mentaux se manifestent de différentes façons selon la personne touchée. Mais très souvent, on peut constater un repli sur soi, ou encore la mise en place de stratégies d’évitement. Cela ne veut pas dire qu’elle est égoïste ou ne vous considère pas. Elle se bat contre ses propres démons.

Évitez également de dire des phrases du style « tu ne penses qu’a toi » ou « nous ne sommes pas assez bien pour toi » ! En fait, une personne dans un état dépressif, voit son existence et son environnement de la manière la plus sombre qui soit ! Minimiser sa peine et ramener tout à vous, c’est que j’appelle de l’égocentrisme pur.

Dire ce genre de choses ne fait que renforcer son mal-être et le sentiment de culpabilité.

Depression is a prison where you are both the suffering prisoner and the cruel jailer.

dorothy rowe

#5 « C’est juste dans ta tête, pense à autre chose ! »

Ceux qui disent cette phrase en pensant aider, je vais personnellement vous décerner un award aujourd’hui : celui de l’inutilité ! Félicitations, vous l’avez bien mérité !

Jennifer Lopez Reaction GIF by NBC World Of Dance - Find & Share on GIPHY
Vraiment bravo ! Standing ovation même !

Plus sérieusement, un des problèmes majeurs lorsqu’on souffre de dépression c’est justement la rumination. Le fait de ne pas arriver à se sortir les pensées noires de la tête. Elles tournent en boucle jusqu’a te ramener au plus bas, car elles sont au contrôle.

De ce fait, Il est impossible de se débarrasser de sa dépression juste en pensant positivement. D’ailleurs, demander à quelqu’un qui souffre de troubles mentaux d’arrêter de penser à ses problèmes, peut la pousser encore plus dans la rumination #Trigger.

C’est un cercle vicieux donc si vous n’avez rien de mieux comme solution, passez votre chemin !

Bonus : « Arrête de faire la blanche« 

Étant africaine, je ne pouvais pas finir cet article sans l’aborder. Dans l’imaginaire collectif de nos communautés, les Noirs sont des surhumains qui ont déjà subi trop de traumatismes pour se laisser atteindre par des troubles mentaux. Non ce n’est pas possible, seuls les Blancs souffrent de dépression !

Il faut savoir que la santé mentale est encore tellement stigmatisée en Afrique, qu’une personne qui en souffre a droit à des remarques telles que :

  • Tu aimes tellement faire la blanche
  • Tu es une bounty
  • Yémal way, bane dépression ? febarou toubab yoyou

Je ne parle même pas encore du fait de vouloir consulter un psychologue. Qui est considéré comme un médecin de Blancs ou qui soigne « les fous« . Je ferais un article dédié à ce sujet.

Le nombre alarmant de cas de suicide par an (environ 1000 rien qu’au Sénégal) devrait pourtant alerter. c’est la preuve que la santé mentale n’est pas étroitement lié à notre taux de mélanine. C’est une maladie !

Pour conclure ce (très) long article, je vais vous demander d’être extrêmement emphatiques et prudents lorsque vous avez dans votre entourage une personne qui dit souffrir de dépression ou autre maladie mentale. Un mot de trop ou une remarque sortie au mauvais moment peuvent faire basculer un dépressif et le mener au suicide !

Vous vous doutez bien que personne n’a envie de souffrir de maladie mentale, donc essayez de toujours réfléchir avant de parler !

Comme je l’ai déjà dit, vous pouvez ne pas comprendre ou avoir les mots justes. Mais vous n’êtes absolument pas obligés de donner votre opinion sur tout. Evitez de juger ! Vous ne savez pas ce que les gens vivent au quotidien sans pour autant pouvoir l’exprimer.

Taisez-vous, écoutez et laissez la partie thérapie à un professionnel qui est formé pour cela.

PS : j’ai essayé d’être concise au maximum, n’hésitez pas à compléter en commentaires, la liste de phrases qu’il faut arrêter de dire à un proche dépressif !

J’espère que le volume a été bon !

No Comments

    Leave a Reply